Qui sommes-nous ? Présentation

« A huge range of dynamics, virtuosic romps, contagious enthusiasm, and hyper-expressive playing »The American Record Guide

Une idée qui surgit, une personne que l’on rencontre, et subitement cela nous apparaît comme évident. C’est l’essence même du Zahir, ce mot arabe qui désigne « ce qui est apparent, explicite », ou encore une chose qui une fois connue, occupe toutes nos pensées.

Née en 2015, cette jeune formation se produit déjà dans de nombreux festivals, en France et dans le monde mais c’est en 2017 que le Quatuor Zahir se distingue en remportant le 9ème Concours International de Musique de chambre d’Osaka (Japon), acquérant ainsi une reconnaissance sur la scène internationale. Ils ont depuis été invités  au Wigmore Hall de Londres, à la Philharmonie de Paris mais aussi aux Folles Journées de Nantes, au Festival de Radio France à Montpellier, aux festivals des forêts et de Sully, à l’Acropolis de Nice ou encore au Toppan Hall à Tokyo.

Soutenu par la fondation « Mécénat Musical Société Générale » et l’association Jeunes Talents, le Quatuor Zahir est également lauréat du concours international de musique de chambre de la FNAPEC 2016 et parrainé par le pianiste Jean-François Zygel après son passage sur France2 dans l’émission « La Boîte à Musique ».

C’est bien le partage d’une même sensibilité, d’une exigence aiguë et le désir de renouveler le paysage musical qui unit cet ensemble. À l’image du héros romanesque du Zahir de P. Coelho qui part en quête d’un idéal romantique, ces quatre saxophonistes ont à cœur de faire évoluer le genre du quatuor. Que ce soit en interprétant le répertoire original, grâce à leurs rencontres avec de nombreux compositeurs comme Alexandros Markeas, Alexis Ciesla, et Nicolas Fox ou en collaborant avec de nombreux artistes : Jean-Charles Richard, Adèle Charvet, Jean-Denis Michat, Les chanteurs d’oiseaux, ces musiciens montrent là leur curiosité et leur créativité.

« Ce quatuor de saxophones écartent tous ses concurrents par son audace, la liberté du geste, une virtuosité naturelle et souple, sa ligne artistique, ses lumineux engagements…La couleur et la sonorité ronde et envoûtante subjuguent. Superbe complicité sonore du début à la fin. »  Classique News

4 MUSICIENS

Guillaume Berceau

Saxophone Soprano

Né dans le Sud Ouest de La France, Guillaume Berceau débute très tôt le saxophone dans une petite école de musique avant de poursuivre ses études aux Conservatoires de Bordeaux, de Bayonne puis de Toulouse dans lesquels il obtient deux DEM de saxophone. Il a participé à de nombreuses Masterclasses animées par les plus grands noms du saxophone mais également de la musique (Rostropovitch, Vengerov, Lockwood, Zygel et Stockhausen). Il obtient en 2015 son Master 2 mention Très Bien à l’unanimité avec les félicitations du jury au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de MM. Delangle et Bois, mais aussi le Diplôme d’Etat d’enseignant au CEFEDEM d’Ile de France. Il s’est d’autre part distingué lors des concours de l’UFAM et de Gap, puis en obtenant le 1er prix d’honneur du concours Bellan, et le 4ème prix du prestigieux concours international Adolphe Sax de Dinant en 2014. Guillaume enseigne aujourd’hui le saxophone et l’improvisation lors d’académies d’été, mais aussi aux conservatoires du 16ème arrondissement de Paris et de Rambouillet.

Toujours dans une recherche de renouveau pédagogique et artistique, Guillaume cherche à partager un répertoire original en créant un spectacle de théâtre musical intitulé « Le Restaurant », mais aussi en participant à des projets avec danse, des ciné-concerts, ainsi que des créations avec des compositeurs contemporains de l’IRCAM et du CNSMDP. Il se produit aussi en soliste dans des salles prestigieuses comme la Philharmonie de Paris, le Théâtre du Châtelet ou encore le Congrès International du saxophone. Guillaume est membre fondateur du Quatuor Zahir.

Sandro Compagnon

Saxophone Alto

Né à Nice (Sud-Est de la France) en 1996, Sandro Compagnon commence le saxophone à 6 ans lorsqu’il s’installe à Chamonix Mont-Blanc (dans les Alpes françaises) avec comme premier professeur, son père. Deux années plus tard, il commence ses études au CRR d’Annecy dans la classe de Christian Charnay et Fabrizio Mancuso. En 2006, il obtient le 3ème prix du Concours européen de Gap dans la catégorie « moins de 16 ans » et le 3ème prix du Concours européen de Valenciennes dans la catégorie soliste en 2010.

Après avoir obtenu un DEM de saxophone et de musique de chambre en 2011, il intègre la classe de Jean-Denis Michat au CRR de Lyon (Sud-Est de la France) en 2013. Parallèlement à sa formation à la musique classique, Sandro pratique beaucoup le jazz et se produit lors de nombreux concerts dans des festivals comme le festival de jazz de Vannes (Bretagne) (invité par le Spok Frevo Orchestra) ou encore au Cosmo Jazz Festival de Chamonix d’André Manoukian. Il se produit régulièrement en concert avec ce dernier et a récemment enregistré pour son dernier album. Sandro Compagnon est également membre fondateur du OG Loc 5 têtes, quintet avec lequel il a remporté le concours Ain’Pro Jazz et enregistré chez Jazz(s)Ra Production. En 2014, il se hisse en demie-finale du Concours international Adolphe Sax de Dinant (Belgique).

Il poursuit actuellement sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Claude Delangle et a récemment gagné le premier prix du concours international de musique de chambre d’Osaka avec le quatuor Zahir.

 

Florent Louman

Saxophone Ténor

Originaire de la région toulousaine, Florent Louman débute l’apprentissage du saxophone à l’école de musique du Lauragais où il découvre la musique à travers l’orchestre d’harmonie et le quatuor de saxophones. Il se forme ensuite auprès de Philippe et Florence Lecocq au Conservatoire de Région de Toulouse puis, après l’obtention brillante d’un DEM et d’un DE de saxophone, se perfectionne dans la classe de Jean-Denis Michat au Conservatoire de Région de Lyon. Au cours de ses études, il participe à de nombreux projets de musique de chambre, en orchestres d’harmonie et symphonique. En 2011 il intègre la compagnie «Les règles du Tango ont changé» où il se fait improvisateur, dans un projet qui mêle danse contemporaine, musique(s), et courts-métrages.

Titulaire d’une licence de Musicologie dès 2008, du Diplôme d’État de professeur de saxophone en 2012, il obtient en 2016 un Master de Pédagogie. Si son parcours l’a amené à enseigner dans différentes structures, il est actuellement professeur au Conservatoire Régional de Toulon. Il se produit régulièrement avec l’Orchestre National d’Ile-de-France et l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Toulon. Membre fondateur du Quatuor Zahir, son goût pour la transcription et l’arrangement est mis à profit dans cette formation dans une volonté d’ouverture du répertoire pour quatuor de saxophones.

Joakim Ciesla

Saxophone Baryton

Issu d’une famille de musiciens Joakim Ciesla commence le saxophone dans la banlieue lyonnaise avant d’intégrer la classe de Jean-Denis Michat au CRR de Lyon. Après avoir obtenu un DEM de saxophone, un Prix de perfectionnement ainsi qu’un DEM d’écriture, il est admis au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris. Il y poursuit actuellement sa formation dans les classes de messieurs Claude Delangle (saxophone), Claude Abromont (analyse musicale) et Laszlo Hadady (musique de chambre). Membre-fondateur du quatuor de saxophones Zahir, il a également remporté le Concours International de Saxophone de Nantes en 2012.

Musicien ancré dans son époque, Joakim participe à de nombreuses créations, spectacles et concerts en solo, quatuor, orchestre mais également au sein de l’ensemble Inter-Contemporain ou de l’ensemble de saxophones du Conservatoire de Paris. Ces diverses collaborations lui ont déjà permis de se produire, entre-autres, au Théâtre du Châtelet, à la Philharmonie de Paris ou lors des « Nuits de Fourvière 2014» à Lyon aux côtés de Vanessa Paradis.

Toujours en quête d’ouverture, Joakim intègre le Collectif de l’Autre Moitié en 2014 avec qui il crée « Halb l’autre moitié », conte musical aux accents Klezmer, dans lequel il donne la réplique aussi bien théâtrale qu’instrumentale. Egalement pédagogue il enseigne le saxophone au Conservatoire de Villeneuve-le-Roi (banlieue parisienne) et anime des journées de master-classes dans des conservatoires afin de partager sa passion avec le plus grand nombre.